Valise à Idées pour un séjour à La Rochelle

Lorsqu’on veut s’évader (pour ne pas dire besoin), on aimerait faire comme le gars du Loto, faire tourner le globe et épingler n’importe quelle destination jusqu’à des milliers de kilomètres de chez nous (pour les plus jeunes, la pub est ). Et puis parfois comme vous le savez : « le bonheur est à portée de main ». Pas besoin d’aller bien loin pour se ressourcer et découvrir d’autres choses. La preuve avec La Rochelle.

La ville fait partie de ces coins sublimes qui ont l’avantage de cumuler tous les plaisirs : ville maritime héritière d’une histoire riche, elle dispose d’un patrimoine culturel exceptionnel pour ceux qui aiment mêler détente et visites, elle est accessible et se découvre à pied sans problème, elle est aussi rock’n’roll que chaleureuse et élégante, enfin elle est – sans jeu de mots, promis – un formidable port d’attache si vous voulez découvrir les environs et crapahuter à droite, à gauche (la région Poitou-Charente connaît un kaléidoscope de paysages et de traditions vives et contrastées, avec un écosystème riche, une faune et une flore protégées…Bref, vous ne risquez pas d’être déçus).

vieux port la rochelle.png

Pour un week-end ou un plus long séjour, La Rochelle fait donc partie des destinations idéales.  Et s’il faut s’y prendre un peu en avance pour ne pas voir les prix des locations ou campings grimper en plein été, le prix du billet de train est, lui, régulièrement accessible aux petits budgets tout au long de l’année.

Pour vous inspirer, voici donc notre valise à idées et nos bonnes adresses pour un séjour à La Rochelle !

  • Commencez (of course) par vous rendre au Vieux-Port – celui du centre historique et le plus agréable à nos yeux -, à vous promener sur les quais et commencer votre découverte du centre historique de La Rochelle. Capture d’écran 2018-08-24 à 17.33.51.png Si vous vous y rendez en bus, n’hésitez pas à vous arrêter Place Verdun au coeur de la vieille ville et à découvrir dans l’autre sens, pour finir la journée au port. La place est plus proche de certains musées. Juste à côté de cette place vous trouverez le célèbre Café de la Paix.Pour être honnête, le jour de notre venue l’accueil n’y étant pas au rendez-vous, on s’est dit que pour le prix du café on allait juste regarder. Et bien oui, c’est permis aussi d’admirer. Si vous tombez sur un serveur sympa, installez-vous et profitez de ce décor d’exception (et de cinéma) ; le cas échéant passez au moins une tête. D’abord Hôpital St Etienne pour y soigner les femmes pauvres, le lieu en tant que tel existe depuis 1793 (à l’époque, il s’agissait du « Café militaire ») et sa décoration Belle-Epoque est somptueuse. Il est classé monument historique et on comprend aisément pourquoi.
    • Nos coups de coeur food ? Le restaurant La Marée, situé juste à côté de l’Aquarium. Oui il est reconnu, mais il le mérite tellement.  Vous voulez vous faire un restaurant gastronomique sans risquer de faire pleurer votre banquier ? Déguster des produits de la mer ? Il reste le lieu incontournable, et il nous a convaincus. Au menu pour nous : des palourdes, un duo de seiche et calamards, et un duo du capitaine : saumon, saint jacques et framboises dont nos papilles se souviennent encore (genre, vraiment). Et pour un craquage gourmand, vous pouvez aller les yeux fermés aux Délices de La Rochelle, une pâtisserie située dans la vieille ville. Tarte fraises et basilic ou mangue-coco, cheesecake à l’orange… Tout est fait maison, à partir des produits du coin. Le lieu est intime avec son salon de thé adorable, sans prétention, et le tout est aussi en version à emporter (je vous l’ai dit, c’est une pâtisserie). Tous les plaisirs proposés sont juste à tomber, les créations sont belles et originales,  toute l’équipe est souriante, le chef a un véritable don. Bref vous l’avez compris : j’aimerais bien un délice, là, maintenant.
  • Les incontournables à visiter ? L’Aquarium bien sûr, pour petits et grands. Pour les espèces préservées et une bonne demie-journée de visite (facile 2 à 3h même pour les plus rapides), le prix du billet est peu cher payé (pour éviter la file d’attente, prenez le en ligne). Il est complet, les informations sur les espèces et leur conservation est accessible à tous, l’audio-guide est top mais même sans l’Aquarium accomplit parfaitement sa mission pédagogique. Il alerte aussi sur les enjeux actuels de la protection de l’environnement marin, et la visite peut être une bonne occasion d’une prise de conscience pour les plus jeunes (et pas seulement). Les différents univers maritimes sont juste magnifiques, vous en prendez plein les yeux. Si vous êtes chanceux, vous aurez même la chance d’observer la danse de la pieuvre.

    Danse de la pieuvre #1 #aquariumdelarochelle @aquariumdelarochelle

    Une publication partagée par Mallorie (@maloveculture) le

  • Sinon trois musées à ne pas louper :  *Le musée du Nouveau Monde, qui s’intéresse à la relation, entre La France – et en particulier La Rochelle, donc – et les Amériques, et qui est l’un des rares musées français à consacrer ainsi toute une partie aux colonies, aux rêves et désillusions du Nouveau Monde, et surtout : à la traite négrière ; celui des *Beaux Arts (mention très très spéciale à leurs expos temporaires ; l’an dernier « Rochelle sous l’occupation » et un exposition conçue pour les mal voyants, une initiative qu’on salue !) ; et… un must : *le musée maritime qui retrace toute une histoire maritime de la ville et de sa région, et qui a l’avantage de s’intéresser également à la vie quotidienne du personnel naviguant, aux pêcheurs et à leurs familles à différentes périodes de l’histoire. Le musée vous invite à bord de bateaux, à prendre part à l’histoire, la vivre et la comprendre. Il combine lui aussi une expo permanente et des expositions temporaires. Il n’y a pas à dire la ville sait vraiment y faire ! Les musées sont beaux, dans des bâtiments historiques et exceptionnels, les expos complètes et le plus souvent : ludiques. Le tout à prix raisonnable (il y a même pas un pass culturel pour les principaux sites). Un sans faute.
  • Depuis le Vieux-Port, vous pouvez vous rendre en bateau-bus au Port des Minimes (il s’agit du site principal du port de plaisance, proche du quartier des Minimes qui offre aussi ses plages et ses stands d’artisans -goûtez, goûtez le pineau, le blanc et le vieux #CettePhraseSortieDeSonContexteEstBizarre #LabusdAlcoolEstDangereuxPourLaSanté). Sur la côte, ouvrez l’oeil pour ne pas louper le phare du bout du monde, érigé sur pilots au milieu de la mer. Prenez l’apéro au Comptoir des Robinsons sur l’avenue du Lazaret et n’hésitez pas à manger de saison chez son voisin Macéo (entre 20 et 27 euros le menu, le mélange de saveurs est parfait, sobre et élégant sans être guindé, on like). En revanche, on vous déconseille la paëlla dont le piment cache toutes les autres saveurs au Delphin, qui offre une vue sur le port (ou plutôt les mâts car il y a une floppée de voitures sur le parking du port). Allez-y plutôt pour déguster leurs bulots, leur sourire et leurs menus à petits prix, plus abordable si vous y allez en famille ou avec des enfants.
  • Prendre le temps d’écouter un des nombreux artistes de rue : la région est clairement une terre musicale, emprunte d’un état d’esprit et d’un folklore qui ouvrent votre imagination, avis aux artistes en herbe  (sois dit en passant, en période de festival vous retrouverez sûrement comme nous Vanupied, que les Parisiens passant par Châtelet connaissent bien aussi).
    Capture d_écran 2018-08-24 à 17.05.51

    Quartier du Gabut, La Rochelle.

    On y avait été à l’occasion des Francofolies, dont la programmation a le mérite de savoir rester excellente et rock chaque année contrairement à d’autres festivals, en plus d’avoir des prix pas excessifs (en 2017 on a quand même eu la chance d’avoir Gauvains Sers, Renaud et Tryo sur la même scène en une soirée). Surtout, arrêtez-vous au super Quartier du Gabut ! Mi folk, mi guinguette, le petit QG propose des concerts-apéros, des ateliers (yoga, danse,…). Un coin bien sympa à ne pas louper !

  • N’oubliez pas de : Checker l’heure des marées, ce qui semble logique pour ne pas vous retrouver en galère embourbé ou piégé (en mode Les Petits Mouchoirs version La Rochelle), mais aussi pour les horaires de bateaux-bus of course, mais surtout pour assister au retour de pêche et l’installation des étalages sur le marché. D’ailleurs, tant qu’à faire à séjourner dans une ville maritime, n’oubliez pas de profiter des pr

    oduits frais et de vérifier au menu s’il s’agit de la pêche du jour et non d’un produit décongelé (et oui, ça arrive aussi et ce serait dommage de ne pas y prêter attention, pour les pêcheurs, vos papilles et votre portefeuille).kapalouest

  • Faire une virée en bateau, et pourquoi pas un brunch sur l’eau avec l’équipe locale et punchy de Kapalouest.
  • Dormir chez un ostréiculteur (plein de choix d’adresses sur internet si ça vous tente), visiter un parc à huîtres et vous balader au fil des marais salants de la Charente-Maritime. Le coin idéal reste peut-être l’île d’Oléron.

Et si on veut crapahuter ?

  • En bus, les lignes 9 et 16 vous entraîneront direction Rochefort, terre des Demoiselles  et de l’épique bateau Hermione bien sûr. Là, parmi tous le florilège de musées ne loupez pas : – celui des Commerces d’Autrefois : définitivement le plus original il est implanté dans un ancien entrepôt et reconstitue avec soin boutiques et échoppes du siècle passé, – celui de l’Ecole de Médecine navale, la première au monde, dont la visite est aussi émouvante que surprenante. Rien que pour leur bibliothèque et leur collection d’anatomie humaine j’y retournerai sans hésiter. Juste incroyable. Le plus ? La visite guidée, de toute manière incluse dans le prix du billet, qui ne fait qu’éveiller un peu plus votre curiosité et répondre à vos questions (vous en aurez).
  • En bateau-bus : l’île d’Aix ou d’Oléron, faites vos jeux ! Pour nous, les deux. Le prix de la traversée n’est pas forcément donné, mais le dépaysement vaut le coup. Sur l’île d’Oléron, ne loupez pas « Couleurs Cabanes » l’aventure humaine de créateurs – à chacun sa bicoque colorée – le long de la route des huîtres près du Château, ou le port de pêche de la Cotinière et son marché aux poissons. L’île est (beaucoup) plus grande que celle d’Aix, établissez votre plan d’attaque en bus/voiture ou profitez de les joies du vélo, le moyen de transport le plus sympa et typique de la région. Côté Aix, vous profiterez des joies d’un tour de l’île possible à pied. On aime son côté intimiste, même s’il peut il y avoir pas mal de touristes. On a du mal à croire qu’on se trouve sur une île habitée finalement. Un petit paradis, comme ses voisines Ré et Oléron. Ici la spécialité, c’est la nacre, une tradition perpétuée par l’artisan Yves Gallet, tombé dedans dès son plus jeune âge, et son épouse (sur l’île, faites un tour à la Maison de la nacre, ouverte d’avril à septembre, et renseignez-vous sur son atelier).kitesurf.png
  • Si vous êtes amateurs ou désirez tester le surf et plus particulièrement le kite-surf, c’est le moment ou jamais. Sur l’île de Ré (accessible en bus et en voiture depuis La Rochelle), le plus beau spot est sans aucun doute St-Clément-les-Baleines (au passage, ne loupez pas l’ascension de son phare et son panorama à couper le souffle). Tester le kite ici c’est aussi le bon plan si vous êtes timide (sérieux, la prochaine fois je prends le temps de le faire) : dans le coin, on ne juge pas, on partage, on se laisse vivre. Et ça fait du bien.                                                                     Autre point positif ? Même en plein mois de juillet, avec un peu plus de vacanciers, on n’a jamais galéré à se trouver une place sur la plage et sans être collés comme des sardines. De quoi profiter pleinement et se mettre en « off ». L’île de Ré est juste superbe, et a l’avantage d’être accessible sans traversée de bateau depuis La Rochelle, puisqu’elle est reliée par la route. Toutes ses plages sont sublimes, les villages tous plus mignons les uns que les autres. Juste l’idéal quand on veut combiner les plaisirs citadins et ceux du grand large.

20170724_165428.jpg

Et en automne/hiver ça donne quoi ?

Et bien c’est ça l’intérêt ! Il y a toujours plein de visites et de festivals organisés . Pour vous donner quelques exemples : en septembre il y a encore pas mal d’apéros-concerts et de visites du port, en novembre pour les cinéphiles il y a les escales documentaires ou la 15e édition du festival du film de l’aventure qui s’annonce juste géniale ; et pour les passionnés d’automobile il y a le 62e Rallye d’automne … Voilà qui devrait satisfaire tout le monde. Donc même s’il fait un peu plus froid, les activités ne manquent pas, les rencontres non plus.

Et puis, entre nous, la mer c’est beau toute l’année non ? Alors, même avec un chocolat chaud et un plaid sur la plage, que demander de plus ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s